4 règles d’or pour les mariages

4 règles d’or pour les mariages

4 Règles d’or pour les mariages

Vous êtes invités à un mariage cet été ? Lisez ceci…

 

 

Passant mes étés, appareils photos en mains, à courir les mariages, je constate que plusieurs règles d’or ne sont pas toujours respectées. Il me fait donc plaisir de vous rappeler l’importance de certaines d’entres elles.

 

 

Règle 1 : PHOTOS

 

À titre de photographe, je m’offre ce cadeau (et je sais que mes collègues photographes l’apprécieront tout autant) de rappeler aux gens le respect de cette première règle.

 

Lorsque vous voyez que les mariés sont constamment suivi par une personne avec un ou des « gros » appareils photos, (peut-être plus gros que le vôtre et sans doute, plus performant que votre téléphone intelligent) ceci signifie, sans aucun doute, que les mariés ont engagé un professionnel pour immortaliser leur journée de rêve. Ce qui veut dire qu’ils PAIENT pour ce service, souvent TRÈS CHER, et qu’ils s’attendent à de magnifiques résultats.

 

Donc, de grâce, lorsque la mariée fait son entrée dans l’allée (oui, oui, tsé LE moment ou tous les regards sont tournés vers elle) RANGE TON CELLULAIRE… ne le met pas dans le milieu de l’allée devant la mariée pour essayer de capter « La meilleure shoot de ta vie » (c’est juste un cell et ça fait rarement des shoots débiles, anyway). Dis toi que le/la photographe est payé pour ça. Toi, tu peux gentiment rester assis ou debout, MAIS À TA PLACE, PAS DANS L’ALLÉE DEVANT LE/LA PHOTOGRAPHE et profiter du moment, du spectacle. T’imprégner de ces émotions et de l’ambiance de la cérémonie. Les mariés te préféreront à cet endroit qu’au beau milieu de l’image qui aurait fait LA photo sublime que tu as fait rater !

Mariage religieux

C’est beau la technologie, mais vivez donc le moment… Les photos, les mariés vous les donneront, vous les présenteront… Et, croyez-moi, elles seront beaucoup plus jolies sans mon oncle Bob, au milieu de l’allée, qui joue au pro avec son « gros Kodac » (en mode automatique, parce que les autres pitons, ben, il les connais pas !!)… Ou, pire… Ma tante Bobette, qui joue du coude avec moi… qui me bouscule et passe devant moi avec son… IPAD gros comme une TV…. Ciboulot !!!

Vous voulez rire… ? Une dame, la soixantaine avancée, s’est déjà fâchée après moi, parce que je l’ai invité à retourner dans son banc à l’église (elle s’était carrément mise devant moi, lors de la sortie des mariés)… Elle m’a dit, tout en bougonnant et me « toquant » de son épaule : « Bon, tu m’as fait rater ma photo !! » haaaa… madame, si tu savais le nombre de photos qu’on peut rater à cause de personne comme vous….

 

Petite suggestion aux futurs époux :

-Demander au prêtre ou au maître de Cérémonie de faire l’annonce que seul le ou les photographes ont le droit de se déplacer dans l’église ou sur les lieux de la cérémonie pour faire des photos.

-Faire un tableau à l’entrée du lieu de cérémonie mentionnant que vous préférez que les caméras et cellulaires demeurent rangés dans les sacs, sacoches, poches…

-Mettre en consigne TOUS les cellulaires et appareils photos dès l’entrée à la Cérémonie, un genre de gros panier avec les téléphones et kodac. Personnellement, moi, j’ajouterais aussi un cadenas… pour être plus sur ! haha… ben non ! Quoi que…

 

 

Règle 2 : CADEAUX

 

Une loi, non écrite, demande à ce que les invités offrent un cadeau pour les nouveaux mariés. À moins que vous ne soyez d’une époque révolue, de l’ancien temps ou que vous vous soyez projeté dans le passé (tsé là, avec une Delorean comme Marty Mc fly… ah non, c’est vrai, ça s’était dans le futur… Oubliez ça !) Une mixette, une batterie de cuisine, 2-3 poules pondeuses ou un service de vaisselle, ça ne compte pas ! *Petit bémol ici…  Certains couples font une liste de souhait de choses qu’ils ont besoin.  Vous pouvez leur demander et ainsi leur offrir quelque chose qu’ils ont réellement besoin.

 

En général, le cadeau se donnera en argent (par chèque) aux mariés et couvrira le repas… Le montant devrait se situer entre 50 et 100$ par personne adulte et un peu moins pour les enfants, si ceux-ci vous accompagnent. Ahhhh… j’entends déjà les protestations ! Je sais, pour une famille, ça revient dispendieux, mais je parle « en général » l’étiquette veut ça… Donc, au final, vous donnez comme vous le voulez et comme vos moyens le permettent.  Un cadeau, il faut que ça vienne du coeur 🙂

 

Exception à la règle numéro 2. Il est de plus en plus fréquent de voir des mariages « payants »… C’est-à-dire que les futurs époux demandent une contribution, déjà établie aux invités. Souvent, dans ces cas là, le cadeau peut être moindre étant donné que cette contribution sert, en général, à couvrir les frais du repas. Toutefois, tout dépend encore du montant qu’on vous charge. Gardez toujours en tête que pour le service de repas, les futurs époux paieront entre 30$ et 100$ par couvert, dépendamment du style de menu et du traiteur choisis.

 

 

 

Règle 3 : HABILLEMENT

 

C’est génial d’être invité à un mariage. On a une belle excuse pour faire les magasins et trouver LE « outfit » à étrenner lors de cette journée ! En tout cas, moi, j’aime ça! Bon… je sais, les gars, en général n’aiment pas trop faire les boutiques, mais quand même… ils aiment qu’on soit belle donc on les traine au magasin !! Mais bon, c’est pas ça le sujet présent… revenons à nos moutons !

 

Une chose : Ne pas choisir de porter du blanc. Je sais, c’est vieux comme tout cette règle et cliché… Certain l’a croit même dépassée et trop vieille pour être respectée, mais pour plusieurs mariées, elle est bien présente et doit être honorée.

 

En cette journée, il ne doit y avoir qu’une reine et c’est LA mariée. Les filles, vous pouvez choisir d’être princesse, mais éviter le blanc et encore plus une robe blanche ! Même si la robe est simple, même si tu ne la trouves « pas si chic que ça », si elle est blanche, on oublie !

 

Règle 4 : LES CHICANES

 

Et oui. Ça arrive des fois que dans les familles, même dans les meilleures, qu’il y ait des chicanes.   Mine de rien, cela gruge l’énergie de nos futurs époux. Effectivement, ça occasionne une quantité impressionnante de questionnements lorsque vient le temps d’envoyer les faireparts. « Est-ce que je devrais inviter mon oncle… ? Je l’aime beaucoup, mais il ne parle plus à mon cousin… qui est mon meilleur ami? Et ma mère… ? Séparée de mon père… Elle ne veut rien savoir de le voir en peinture, tu imagines au mariage… ! Est-ce que si j’invite les deux la chicane va prendre ? Si j’invite mon cousin et pas oncle, mon oncle va m’en vouloir…» etc. Les mariés ont suffisamment de stress à gérer. Ils n’ont pas besoin de devoir gérer les chicanes.

 

Alors… Si vous êtes invités à une noce et que votre pire ennemi y est également invité, évitez de faire des remontrances aux mariés. Ils ne sont en rien responsables de vos conflits. Ils souhaitent simplement la présence des gens qu’ils aiment auprès d’eux, pour cette journée. Et jamais, au grand jamais ne jouer de manipulations et de menaces auprès des futurs… « Si ton père va à la noce, je n’y vais pas ! » NONNNNN. Mettez votre plus beau sourire, coiffez vous de votre attitude d’adulte et faite simplement éviter les conflits. Les mariés vous en seront reconnaissants.

 

 

Mais au final, la règle ultime est de s’amuser. De profiter de chaque instant et de faire honneur à nos mariés. Bon mariage et vive l’amour !

 

Mariage champêtre

Maryline Tremblay – Photographe Mariage

Commentaires

commentaires

Catégorie : Blog , La photographie